Labour, Capital and Society / Travail, capital et société

Home | Site Map | Contact Us
subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link | subglobal1 link
subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link
subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link
subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link
subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link
subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

Call for Papers

 


Labour, Capital and Society/Travail, capital et société
Call for papers Volume 50 'DEADLINE EXTENDED'

Work, Representation and Collective Action: responses to the pandemic and economic recovery

The thematic focus of Volume 50 is to understand the global changes to work and employment in the context of the current moment that is being shaped by the pandemic and attempts at economic recovery. We therefore seek papers that deal with changes in the organisation of work and in global supply chains as well as changes in the responses by workers and their organisations in their local areas.

Several topics are included in this broad theme. They range from the challenges for workers in ongoing operations who face heightened health and safety risks, to those facing ongoing changes in forms of work and employment including gig and other work platforms, telework, increased digitalisation and even the adoption of Artificial Intelligence (AI) and other forms of new technology as these have often been hastened by the pandemic as the crisis may offer new opportunities to restructure. These are taking place in a variety of workplaces including in the formal and informal sector, but also apply to precarious workers as well as essential and temporary foreign workers. We are also interested in receiving submissions that address the response of workers and their organisations. We will welcome accounts of emerging actors and new actions around workplace representation and collective action. Papers are welcome that explore the uneven gendered and racialized impacts; changing patterns of worker migration; changing connections between rural and urban workers and between the global south and north.

We also welcome papers that reflect the broader meaning of these changes and the questions they raise. How are current changes building on pre-existing systematic and structural inequalities while using the crisis as an opportunity to further exacerbate them? What might be the long-term consequences of changes to work and employment development models? Will attempts at recovery take a more nationalist bend, modify the role of the state and challenge the dominant model of globalisation? Can the current global situation lead to significant changes in the inequality between workers in the North and those in the South?

We seek articles in French or English about experiences in both the North and the South. This volume welcomes papers from individual and collective authors. 

Deadlines: Please send questions, article proposals or abstracts to Suzanne Dansereau, Editor at lcstcs.editor@yahoo.ca by July 30, 2021. Articles due October 31, 2021. Publication expected by early 2022. Please consult the journal webpage: www.lcs-tcs.com for Editorial Guidelines.
 


 

Labour, Capital and Society/Travail, capital et société
Appel à communications Volume 50 'Nouvelle échéance'

Travail, représentation et action collective : répercussions de la pandémie de Covid-19 et de la reprise économique

L’intention thématique du volume 50 vise à mieux saisir les impacts de la pandémie de la Covid-19 sur la reprise économique, le travail, la représentation et l’action collective, tels que vécus au Nord comme au Sud. Nous sommes ainsi à la recherche d’articles traitant des changements imposés par ces suites, tant à l’organisation du travail et aux chaines mondiales d’approvisionnement, qu’aux actions des travailleurs et des organisations censées assurer leur représentation au plan local, voire peut-être au-delà. 

Ces thèmes généraux permettent d’aborder une multitude de sujets. Par exemple les défis pour ceux qui doivent continuer de travailler malgré les risques accrus pour leur santé et leur sécurité, imposés par les conditions changeantes des formes de travail et d’emploi. Les articles proposés peuvent explorer les changements en cours touchant les modes d’organisation du travail et de l’emploi, y compris le travail à la pige et toutes autres formes de prestations de travail en ligne dont notamment leur numérisation ; le télétravail ; l’intelligence artificielle (IA) ; de même que toutes autres formes de nouvelles technologies de l’information. L’accélération de ces changements, elle-même provoquée par les nombreux épisodes de quarantaine et les tentatives de reprise économique qui ont suivi, s’avère également de grand intérêt pour ce volume, d’autant plus que la crise peut offrir de nouvelles occasions de restructuration. Ceci touche une variété de lieux de travail au sein des secteurs formels et informels, et s’applique aussi aux travailleurs précaires, ainsi qu’aux travailleurs essentiels et à la main-d’œuvre temporaire étrangère. Nous souhaitons aussi recevoir des soumissions qui traitent des réactions des travailleurs et de leurs organisations. 

Des articles portant sur les conséquences genrées et discriminatoires de la pandémie ; sur les stratégies d’action privilégiées par des acteurs émergents de la représentation collective ou toute autre forme d’action collective en émergence ; sur l’évolution des modèles de migration des travailleurs ; sur les connexions changeantes entre les travailleurs urbains et ruraux, et entre les travailleurs des pays du Nord et ceux du Sud, seraient également fort appréciés. 

Enfin, toutes réflexions portant sur le sens plus général à accorder à l’ensemble des changements en cours et les interrogations que ceux-ci suscitent parmi la communauté de praticiens et de chercheurs apporteraient aussi de précieuses contributions à ce volume. Celles-ci pourraient s’attarder notamment aux questions suivantes : comment les changements actuels exploitent-ils les inégalités systématiques et structurelles préexistantes tout en se servant de la crise pour les exacerber encore plus ? Comment envisager les conséquences à long terme de la pandémie sur le travail et les modèles de développement de l’emploi ? Comment comprendre les tentatives de reprise économique ? Celles-ci prendront-elles une tournure plus nationaliste ? Modifieront-elles le rôle de l’état ? Et remettront-elles en question le modèle de développement économique néo-libéral dominant ? Qu’en sera-t-il de la situation mondiale actuelle ? Pouvons-nous escompter la tenue de changements marquants susceptibles éventuellement de corriger un tant soit peu l’inégalité entre les travailleurs des pays du Nord et ceux du Sud ? 

Des contributions rédigées en français ou en anglais, sur une base collective ou individuelle, seront les bienvenues. 

Échéances : Veuillez envoyer vos questions, propositions d’article ou résumés à Suzanne Dansereau, éditrice, à lcstcs.editor@yahoo.ca avant le 30 juillet 2021. Les articles devront être livrés pour le 1er octobre 2021. La publication est prévue pour le début de 2022. Pour connaître les lignes directrices de rédaction, consultez la page Web du journal : www.lcs-tcs.com

 

 

     

 

 

 

About Us | Site Map | Contact Us | ©2012 Labour, Capital and Society / Travail, capital et société